fbpx
Search

Blog

Les cinq étapes pour ouvrir votre Food Truck

Les Cinq étapes pour ouvrir son Food Truck
Introduction : marché en pleine expansion
Le Food Truck : mais d’où vient-il ? Selon la rumeur, ce serait aux États-Unis en 1872, que les premiers Food Trucks auraient vu le jour et Walter Scott en serait l’heureux inventeur.
Pratique pour un déjeuner sur « le pouce » à la pause midi, il devient peu à peu un lieu convivial où l’on rencontre nos voisins de bureau, puis trendy où l’on y emmène nos amis.
Un Food Truck est un véhicule stationné, où l’on cuisine à l’intérieur et où on sert sa clientèle sur un emplacement publique. Il y a un engouement pour ce type de restauration, que ce soit pour la pause déjeuner ou encore pour ramener chez soi. Cette activité n’est pas récente, mais elle est actuellement en pleine expansion. Les Food Trucks ont la côte !
L’engouement pour ces petits camions peut être expliqué par plusieurs raisons. Le rapport qualité / prix des plats proposés et faits maison. Tout comme la diversité des plats culinaires proposés (pâte, thaï, mexicain, bio).
Pour l’ouverture d’un Food Truck, il faut se démarquer des concurrents, soyez originaux ! Vous aurez besoin d’accomplir différentes étapes, d’obtenir des autorisations et même de suivre des formations pour pouvoir être dans les normes.
Nous allons tout vous expliquer dans la suite de cet article.
Le Food Truck en quelques chiffres : L’évolution du Chiffre d’affaires du secteur de la restauration rapide en valeur (indice ICA base 100 en 2010) selon l’INSEE, était de 120,5 en 2018 et de 600 en 2019.
1- Le business plan et le camion
Le business plan est obligatoire pour ouvrir votre Food Truck. Il vous permettra de convaincre votre banquier sur le potentiel de votre projet. Dans ce document, il sera nécessaire de présenter tout votre projet dans les moindres détails, ainsi que de joindre des documents financiers (plan de financement, bilan et compte de résultat prévisionnels, budget de trésorerie).
L’élément essentiel à toute ouverture de Food Truck sera bien évidemment le camion où l’activité sera exercée. Pour pouvoir trouver celui qui vous convient le mieux et surtout dans votre budget, l’idéal est de demander plusieurs devis. Après cela, vous aurez une idée un peu plus précise du prix d’un camion Food Truck, mais aussi du prix de ce que vous souhaitez mettre à l’organisation intérieure. Sachez que vous pouvez louer votre camion, si jamais les budgets d’un camion neuf ou d’occasion ne vous conviennent pas. A ça, s’ajoutera bien évidemment des frais d’entretien et de carburants pour votre camion.
Après le camion, il faut se pencher sur toutes les autres dépenses qui seront liées à votre activité :  L’achat des matières premières, ainsi que celui de vos emballages et contenants.  L’achat de matériel de cuisine pour rendre votre Food Truck unique.  L’achat et la création de carte de visite, de menu…  Budget communication et publicité : création d’un site internet et d’un logo, prévoir de la publicité sur les réseaux sociaux…  Tous les frais administratifs et juridiques : assurances, gestion/comptabilité, frais de création d’entreprise, droit d’emplacement…  Pensez aussi à votre rémunération, ainsi que les cotisations sociales.
Vous devrez aussi faire une étude de marché pour analyser le secteur, connaître les besoins et les attentes précises de la clientèle que vous ciblez, vos concurrents et vos fournisseurs potentiels.
2- Les emplacements
Pour exercer votre activité Food Truck, il faudra obtenir une autorisation d’occupation d’un emplacement qui est délivrée auprès de la mairie ou de la préfecture. L’autorisation délivrée sera nominative et à durée déterminée.
Le choix de votre emplacement est primordial et stratégique. Vous devez attirer de nombreuses personnes pour que votre Food Truck puisse se lancer et bien fonctionner par la suite.
Vous pouvez prévoir plusieurs emplacements en fonction des jours de la semaine. Par exemple, près des entreprises pour attirer un maximum de travailleur qui souhaitent manger sur le pouce ou bien, près des écoles pour attirer des étudiants.
A vous de définir cet emplacement stratégique, afin d’attirer un grand nombre de client pour votre Food Truck.
3- Les fournisseurs
Le choix des fournisseurs est une question importante à se poser lorsque l’on veut ouvrir son Food Truck. Une fois que vous avez défini vos idées de menu, plusieurs choix sont possibles : vous orienter vers des agriculteurs, abattoirs et fournisseurs locaux (ce que l’on vous recommande !), ou bien vous tourner vers des grossistes. Tout dépend de ce que vous souhaitez vendre à vos clients en termes d’image et qualité de vos produits.
Nos recommandations : il faut faire vivre les commerces de proximité et les artisans locaux !
Il sera important de se renseigner sur les modalités de paiement et sur les délais et modes de livraison.
4- Les autorisations et démarches obligatoires
Avant l’ouverture de votre Food Truck, des autorisations et des démarches seront obligatoires pour être dans les normes légales.
Comme dit précédemment, vous devrez obtenir une autorisation d’occupation d’un emplacement auprès de la mairie ou de la préfecture. De plus, une carte de commerçant ambulant est obligatoire pour exercer votre activité en dehors de là où l’entreprise est domiciliée. Cette carte coûte 15€ et est valable 4 ans. Il faudra que votre camion respecte certaines normes (Règles ERP) et qu’il soit bien évidemment assuré.
Si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées, vous devrez vous munir d’une licence correspondante. Deux licences sont possibles, soit la licence petit restaurant (boissons des deux premiers groupes), soit une licence restaurant (autre boissons alcoolisées). A savoir qu’il vous est interdit de vendre des boissons du 4ème et 5ème groupe.
Une déclaration auprès de la DDCPP, Déclaration Départementale en Charge de la Protection des Populations, est obligatoire lorsque vous vendez des denrées alimentaires d’origine animale.
Vous devrez également suivre une formation sur l’hygiène et la sécurité alimentaire, auprès d’un organisme agréé pour ouvrir un Food Truck (https://cooking-conseil-formation.com/).
5- Le statut juridique
Avant d’ouvrir un Food Truck, l’immatriculation de votre entreprise est obligatoire. Il faudra choisir une forme juridique :
 Auto-entrepreneur : il dirige seul son Food Truck, on ne parle pas de société. Le patrimoine professionnel est confondu avec le patrimoine personnel de l’auto-entrepreneur. En cas de faillite, on peut lui saisir ses biens privés. Les bénéfices réalisés (plafonnés) seront soumis à l’impôt sur le revenu (IR).  SARL, société à responsabilité limitée : l’entreprise créée une personne morale. Elle est composée d’au moins 2 associés. Le propriétaire du Food Truck ne peut pas voir ses biens saisis en cas de faillite, seul le capital de la société peut être réclamée. Le capital social est constitué par les apports des associés.  EURL, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée : pareil qu’une SARL, mais composée que d’un associé.
Vous devrez enregistrer votre entreprise au RCS, Registre du Commerce et des Sociétés.
Puis, vous devrez vous inscrire auprès de deux chambres :  La Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA).  La Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI).
Rappel : Une activité Food Truck est artisanale lorsque vous fabriquez vos plats à partir de produits frais. Votre activité sera aussi commerciale, si vous vendez des produits et boissons non transformées.